Pride Day Friki

Pride Day Friki

Cette journée, célébrée le 25 mai depuis 12 ans, trouve son origine en Espagne. En 2008, il a sauté aux États-Unis, où se déroule le Geek Pride Day.

Aujourd’hui est commémoré et promu le jour de la culture geek (en espagnol, freak) dans le monde et, en elle, les amateurs de science-fiction, de fantaisie, de bandes dessinées, de jeux vidéo et de manga revendiquent fièrement leur penchant pour ces sujets. Ainsi, les fans de Star Wars, Lord of the Rings, The Big Bang Theory, Throne Game, X-Men, The Avengers, Dragon Ball… descendront dans la rue ce mercredi habillé de leurs plus beaux habits pour crier fièrement : Je suis un monstre ! Mais pourquoi le Friki Pride Day est-il célébré le 25 mai ?

Un autre 25 mai, mais 1977, a été créé dans les théâtres A New Hope, le premier épisode de la saga Star Wars. Ce jour a été choisi pour des raisons évidentes par les monstres espagnols pour exposer sans honte ni honte leur dévotion aux films, livres, séries, jeux vidéo….

L’invention est attribuée au blogueur espagnol Germán Martínez, connu sur Internet sous le nom de Señor Buebo. Comme l’explique le site Web officiel, la première déclaration de cette journée a été faite le 22 février 2006 sur le Dark Side Blog de M. Buebo. Son but était d’obtenir un rabais dans les magasins spécialisés et la fête était organisée sur Internet. La plus grande concentration a eu lieu à Madrid, où 300 monstres ont démontré leur fierté avec un Pac-Man humain. La célébration comprenait un manifeste avec les droits fondamentaux et les responsabilités des geeks.

Les premiers comprennent le droit d’être un monstre, d’être célibataire et vierge, d’avoir peu d’amis et de dominer le monde. Les devoirs sont d’essayer d’être plus bizarre que les autres, de donner des opinions sur des sujets bizarres et de sauvegarder le matériel et de ne pas être bizarre sur tout. « Il faut être spécialisé dans quelque chose », dit le manifeste.

Mobilisés à partir du site officiel et maintenant aussi des réseaux sociaux, les monstres organisent chaque année depuis 2006 dans plusieurs villes espagnoles différentes activités (projections de films, expositions, colloques, expositions, expositions, défilés, etc.) pour célébrer une célébration qui, en 2016, avait dix ans et qui, depuis des années, traversait déjà les frontières nationales et est devenue la Geek Pride Day. Ainsi, depuis 2008, le Geek Pride Day est officiellement célébré aux Etats-Unis.

Friki Pride Day partage la même date avec deux autres festivités fanatiques similaires : Towel Day, pour les adeptes de la trilogie Galactic Hitchhiker’s Guide de Douglas Adams, et le Magnificent 25 mai pour les fans de Terry Pratchett’s Discworld.

Et bien qu’elle ait son germe dans la saga George Lucas, la célébration du Friki Pride Day ne coïncide pas avec le Star Wars Day, qui est célébré le 4 mai. La raison de cette date n’a rien à voir avec les questions galactiques, mais plutôt politiques.

Star Wars Day est né d’une publication dans le London Evening News du 4 mai 1979. Il s’agissait d’une note dans laquelle les membres du Parti conservateur du Royaume-Uni félicitaient Margaret Thatcher pour son nouveau poste de Premier ministre du pays. « Que le 4ème soit avec toi, Maggie. Félicitations « , a dit le titre qui a fait un jeu de mots avec May the Force be with you, la phrase emblématique de la saga, et le numéro quatre.

Et comme tous les 25 mai, les hashtags #OrgulloFriki et #GeekPrideDay dominent la liste des sujets à tendance sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *