Est-il normal de ressentir des douleurs menstruelles pendant les premières semaines de la grossesse ?

Est-il normal de ressentir des douleurs menstruelles pendant les premières semaines de la grossesse ?

Il n’est pas rare que certains des premiers symptômes de la grossesse soient confondus avec ceux des règles.

Les neuf mois de grossesse sont une montagne russe d’hormones, de sensations et de changements. Elles surviennent surtout au cours du premier trimestre, période pendant laquelle le corps s’adapte pour donner un abri à une nouvelle vie et la faire grandir. C’est pourquoi les femmes enceintes ont tendance à avoir plus de symptômes au cours des 12 premières semaines.

On parle normalement des symptômes typiques : nausées, vomissements, fatigue… Mais, en réalité, chaque femme et chaque corps est un monde. Certaines femmes enceintes éprouvent de nombreux symptômes tandis que d’autres vivent une gestation beaucoup plus calme. Certaines femmes n’ont que des nausées et d’autres de la constipation. Il n’y a rien d’écrit et c’est sûr à 100%.

La douleur menstruelle : un autre symptôme

Parmi les symptômes dont on parle le moins sont ceux qui peuvent être confondus avec ceux de la menstruation. Et si, lorsque les femmes ont leurs règles, elles ressentent des douleurs abdominales et des sautes d’humeur dues à une activité essentiellement hormonale, il est logique de penser que, face à une explosion d’hormones comme la grossesse, ces symptômes apparaissent également.

Nous pouvons donc répondre par l’affirmative à la question du titre. Oui, il est normal de ressentir des douleurs menstruelles pendant les premières semaines de la grossesse. Une douleur située dans la partie inférieure de l’abdomen et qui nous semble à nous tous à cause de leur inconfort. De plus, comme elle survient au début de la grossesse, avant même de devenir enceinte, cette gêne peut être confondue avec celle des menstruations.

Pour soulager la douleur, si elle n’est pas trop forte, essayez de vous déplacer modérément, hydratez-vous ou prenez un bain d’eau non chauffée. Ne prenez pas de médicaments sans d’abord consulter votre gynécologue.

Nous aimerions également souligner que d’autres types de douleurs abdominales surviennent habituellement pendant le reste de la grossesse, mais leurs causes sont différentes et sont liées au poids du fœtus ou à la pression qu’il exerce sur le reste de nos organes, os et muscles.

Douleurs abdominales : signes avant-coureurs

Comme nous l’avons dit, une douleur semblable à une douleur menstruelle est normale et ne devrait pas nous alarmer. Cependant, si elle est très intense et survient régulièrement, il est conseillé de consulter un médecin pour voir si elle est la conséquence d’un problème plus grave.

De plus, lorsque la douleur ne s’arrête pas et qu’elle s’accompagne d’autres inconforts comme une perte de sang, un écoulement, de la fièvre ou une miction douloureuse, il se peut que quelque chose ne soit pas normal, alors consultez un médecin.

Dans ces cas, la douleur abdominale pourrait être le résultat d’une certaine incidence pendant la grossesse, comme une grossesse extra-utérine (où le zygote est implanté à l’extérieur de l’utérus, habituellement dans les trompes de Fallope), un avortement, un détachement du placenta ou une infection des voies urinaires, entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *