L’utilisation du tufting gun est très simple. Il suffit de suivre un principe de base facile à comprendre et quelques consignes de sécurité. L’entretien ne nécessite en outre pas de travaux particuliers.

Principes d’utilisation

utiliser le tufting gunAvant de se servir du tufting gun, quelques principes de sécuritésont à considérer. Il est important d’éteindre l’appareil avant d’effectuer les différentes manipulations pour la préparation du matériel. Il est plus prudent de débrancher l’alimentation pour éviter les accidents. Il se peut que l’interrupteur soit touché pendant l’enfilage. Cette mesure est également valable pour le remplacement d’un élément de l’appareil.

L’utilisation du tufting gun commence par l’enfilage. Le trajet du fil passe obligatoirement par les deux yeux de l’appareil. L’enfilage commence indifféremment par le haut ou par l’aiguille. Un effileur peut faciliter l’exécution de cette étape. Un trombone peut remplacer l’effileur si on n’en dispose pas.

Après l’installation du fil, il est temps de mettre le pistolet en marche. En principe, le tufting gun effectue son tissage dans un sens et suivant un alignement précis. Il est doté d’une fonction de changement de sens. Il est conseillé aux débutants de s’habituer à la manipulation dans un seul sens. Le tufting gun est équipé d’un support qui permet de maintenir le tissu correctement contre le pistolet.

Conseils d’entretien du tufting gun

L’entretien du tufting gunn’implique pas de tâches particulières. En principe, il consiste à appliquer de l’huile pour machine à coudre pour éviter l’encrassement. La fréquence de l’huilage dépend du niveau d’utilisation. En général, la fréquence usuelle est d’une fois par mois. Toutefois, l’état de l’aiguille à couper doit être régulièrement vérifié pour assurer l’efficacité de l’appareil. Sa durabilité est estimée en fonction de l’intensité de son utilisation. Sauf en cas d’incident majeur, une chute, un choc très violent, ou une immersion, les autres éléments du pistolet ne devraient pas exiger pas d’entretien ou de réparation particuliers.